Accueil Livres Biographie Actualités International Presse
  • Vos impressions m'écrire Liens
 Communication > vos impressions > La caravane de Venise   |   Au-delà de la grande muraille   |   Le tigre des mers
 
   
 

Chère Muriel,

MARCO POLO 2 m'a enchanté. Au sens littéral du mot. Je l'ai lu la semaine dernière, et il n'est pas de ces livres dont on parle en quelques mots. J'ai un moment...
Il m'a d'abord captivé parce qu'il me semble que la fiction y tient plus de place que dans le tome I. Non pas qu'il ne soit pas aussi bien documenté que le premier. Et j'admire votre minutie à employer les justes mots pour faire vivre vos chinois mongolisés, ou vos mongols sinisés..
Mais l'idée de faire vivre DAO ZHIYOU en parallèle jusqu'à la "jonction" finale est très habile. car on ne peut que se demander ce que vient faire ce gamin dans tout ça.
Évidemment XIU LIAN m'a fait rêver. Faire d'une courtisane, une amoureuse qui ne se rend pas, qui dit quand MARCO la gifle, "si c'est cela que vous voulez, c'est plus cher!! ", qui oeuvre dans l'ombre, etc.. est splendide. Que dire aussi des descriptions du et dans le jardin, la souplesse, le corps, l'esprit. superbe.
On dirait qu'avant d'écrire vous visualisez la scène, jusqu'en ses moindres détails, et qu'ensuite vous décrivez ce que vous "voyez".
Seule une femme, peut dire avec précision les mouvements du tissu, le drapé, la façon dont il épouse le corps, le dessine. Que d'insomnies après vous avoir lue!!
Les odeurs, parfums, senteurs, remugles des auberges, fumets des cuisines. On est pris dans un tourbillon de sensations que votre écriture excelle à faire naître: quel tour de force!
Pour finir, vous seule en 3 mots avez su me faire revivre les émois ressentis le premier soir à Saïgon lorsque j'ai vu les Chinoises avec leur robe : "Elle porte un manteau largement fendu qui, à chacun de ses mouvements, entretient l'espoir de sa nudité" Unique..
Bravo Muriel et merci pour l'immense plaisir que vous m'avez donné.

Michel - Saumur

   
 

J’ai lu votre livre sans avoir lu le premier tome. En ce qui concerne sa lisibilité pour ceux qui, comme moi, n’ont pas lu « La caravane de Venise », pas de problème. J’ai avalé le tome 2 d’une traite.
Félicitations, c’est un toman passionnant. A quand le tome 3 ?

Séverine - Pékin

   
 

On dévore le livre, grâce notamment à l’énigme de l’enfant qui relance l’histoire. Votre livre nous offre n érotisme poétique et violent. Le suspense est bien mené, on ne s’ennuie pas, notamment, j'y reviens, grâce au personnage de Dao. Avec l’enfant, on découvre une autre Chine.
Le débarquement des troupes mongoles au Japon est très cinématographique.
C'est sensuel et coloré.
Le passage du "bateau en haute mer" est magnifique et très poétique, même s’il paraît incompréhensible au premier abord!
J’ai beaucoup aimé la description de la ville de Hangzhou, très moderne.
Catherine — Bordeaux