Frédérique n’est pas une débutante en écriture. Elle a même la chance d’en vivre. Elle écrit sous pseudonyme des romans très grands publics dont je ne dirai rien de plus par discrétion, évidemment.

Elle a participé à mes ateliers d’écriture à Toulouse où elle a laissé s’exprimer son « vrai soi littéraire ». Depuis, elle a publié sous son nom deux romans et continue à quatre mains avec une co-autrice. De là à dire que j’y ai modestement contribué, il n’y a qu’un pas que je me garderais bien de franchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *